Aller au contenu principal

Actualités

On a mis la main à la pâte et voilà le travail !

Les élèves de Première STAV ont fabriqué du pain dans le cadre de la

pluridisciplinarité « de la matière première à l’aliment ».

A la question, quels ingrédients faut-il pour faire du pain ? Les Premières Sciences et Technologie de l'Agronomie et du Vivant ont répondu : de la farine, de l'eau, du sel, des graines... ah oui de la levure et du levain (et pourquoi pas les deux), mais aussi de la passion, de l'énergie et de l'amour.

C'est un bon départ mais n'est pas boulanger qui veut ! Il ne suffit pas de tout mélanger et de laisser gonfler la pâte sous l'effet de la fermentation des levures ou du levain pour obtenir un beau et bon pain.

Il faut aussi de la précision, du temps, une température adéquate, savoir caresser la pâte et la laisser se détendre. Puis, ce qui est interressant, c'est de constater que selon les farines, le résultat peut être très différent (farine de blé issue du moulin local, de petit épeautre, de châtaigne, de blé T65 ou T80). Elles n'ont pas toutes la même "force", ni même autant de gluten, ce réseau de protéines qui apporte de l'élasticité à la pâte.

 

 

C'est grâce Harold Parrenoud, artisan boulanger à St Michel sur Savasse, que chacun a réussi a confectionner un pain, miche ou bâtard, qu'il a marqué de ses "grignes".

Après la pesée, le pétrissage, le pointage (la pâte lève une première fois), le façonnage, l'apprêt (la pâte lève une deuxième fois), la cuission au feu de bois, le moment fut venu de déguster. Les pains au levain avaient plus de goût, le pain pur farine de châtaigne n'avait pas bien levé, les pains à la farine T65 bio ont donné les pâtons les plus "gonflés" et les mies les plus aérées.

 

 

Ce fut une belle manière d'utiliser concrètement ce que nous avions jusqu'ici étudié en classe lors des séances de pluridisciplinarité biologie-chimie.