Aller au contenu principal

Actualités

Visite à la miellerie des collines pour les 1ères STAV !

dans la salle d'extraction du miel, Mr Camus montre et explique l'organisation de la ruche , la technique d'extraction du miel et du pollen Le miel extrait est stocké transitoirement dans des futs avant d'être mis en pots.

Des miels pour les Abeilles et les Hommes.

Pour bien comprendre le lien entre les pratiques agricoles et l'alimentation, les professeurs d'agronomie et biologie, ont choisi de visiter une miellerie à Bren, dans la Drôme des collines.

 

A Bren, les vergers sont bien présents mais Mr Bruno Camus, apiculteur professionnel, ne laisse pas ses ruches sur place ! Il a expliqué, aux élèves, qu'il consacrait beaucoup de temps à transhumer ses abeilles en Drôme, en Ardèche, en Haute Loire.

 

 

Passionné par son métier il a à cœur de garder son important cheptel en bon état : 500 ruches, soit plusieurs millions d'abeilles, qu'il transporte chaque année et qu'il installe dans divers écosystèmes (forêts, cultures, prairies en plaine et en montagne) au fil des saisons et des floraisons. Ces différentes sources de nectar et de pollen représentent une alimentation diversifiée pour les colonies qui supportent mieux la période hivernale.

 

Mr Camus est très respectueux de la vie de ses abeilles et de la qualité de ses miels : il n'apporte pas de sucre et ne prélève le miel que dans les hausses, il n'utilise pas de produits chimiques, ne chauffe pas le miel pour le décristalliser et sélectionne des parcelles non traitées. De fait, il ne semble pas être très affecté par le syndrôme d'effondrement des colonies.


En transhumant, il peut aussi proposer à sa clientèle une plus large gamme : acacia, tilleul, lavande, framboisier, thym, châtaignier, chaque miel a une couleur et une saveur particulière en lien avec les fleurs butinées.