Aller au contenu principal

Actualités

Voyage des STAV en Bosnie-Croatie

Découvrez les actualités du séjour des première et terminale STAV.

Ce voyage n’aurait pas pu voir le jour sans l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 

 

Premier jour : mercredi 1 mai :

Premier jour plein de péripéties :

Après le trajet en TGV jusqu’à Aix, nous avons rejoint l’aéroport de Marseille.

Un peu de stress au moment de l’enregistrement des bagages (pas de surpoids ouf !), chacun a du trouver sa place dans l’avion de Ryanair…

Pour certains et certaines c’était une première fois, quelques uns ont eu quelques frayeurs et d’autres ont profité du voyage pour admirer la vue aérienne.


 

 

Pendant le voyage entre l’aéroport de Zadar en Croatie et l’auberge Villa Maja en Bosnie, notre bus s’est mis à fumer noir et ne roulait plus qu’à 20 km/h en montée ; nous avons cru ne jamais arriver car le bus s’est arrêté de nombreuses fois durant le trajet qui a été rallongé d’une heure ! A cette allure nous avons bien pu profiter du paysage qui était magnifique.

Geoffrey, Léo, Thomas

 

 

 

 

 

Deuxième jour : jeudi 2 mai

Rencontre avec des lycéens bosniens qui ont passé la journée avec nous.

Ce jour là nous avons visité, avec un guide bosnien nommé Ibrahim, le parc national de la rivière Una.

 

 

Nous avons pu voir de magnifiques cascades, des personnes qui faisaient du rafting dans une eau couleur émeraude.

Nous avons appris que dans ce parc vivent des ours, des loups ainsi que des lynx.

Par la suite, on a visité le monastère orthodoxe de Cataluna.

 

 

Nous avons bien rigolé à essayer de nous faire comprendre les Bosniens et de les comprendre.

Nous avons pu échanger nos instagrams.

 

Samuel, Andeol, Lucas

 

Troisième jour : vendredi 3 mai

Dernier jour en Bosnie

Nous avons visité Bihac avec comme guide un prof d’histoire.

Tout d’abord, nous sommes allés dans un jardin public avec des arbres centenaires au bord de la rivière Una qui traverse la ville.

 

 

 

La ville était fortifiée, les remparts ont été détruits pour l’expansion de la ville.

Ensuite, nous sommes allés voir une église catholique Saint-Antoine transformée en mosquée Fethija par les ottomans.

 

 

Nous avons gouté une spécialité Bosnienne : les meilleurs bureks de la ville.

Nous sommes actuellement en Croatie à Zadar.

 

 

Après l’installation à l’auberge, nous sommes allés a la découverte de la veille ville et de ses attractions : Le salut au soleil et les orgues marines

 

Victor, Flavien, Alexis

 

Quatrième jour : samedi 4 mai

 

La visite guidée prévue a été annulée du à cause d’une pluie battante. Nous avons donc passé la matinée dans l’auberge, puis sommes partis visiter le centre-ville de Zadar. Notre professeur d’histoire nous a raconté l’histoire de la ville : originellement romaine, puis au 8ème siècle, elle est contrôlée par les Byzantins jusqu’au 12ème siècle. Après la prise de la ville par les Croisés et les Vénitiens, ces derniers deviennent les maîtres de la ville du 13ème au 18ème siècle.

Les Austro-hongrois la conquièrent alors et la gardent jusqu'à la fin de la première guerre mondiale (1918). A la fin de la 2nde guerre mondiale, Zadar fera partie de la Yougoslavie jusqu’en 1992, date à laquelle la Croatie devient indépendante.

En plein centre de Zadar, bien que monument historique, le forum romain est un lieu ouvert, une vraie place où se retrouvent les touristes et les habitants de la cité. A côté se dresse l’église St-Donat (9ème siècle). Puis nous sommes allés regarder la place des 5 puits de Zadar qui permettaient aux habitants d’avoir de l’eau douce au Moyen-Age.

La décoration de la Porte défensive (16e siècle) symbolise la domination de Venise sur Zadar.

 

Guillaume, Jahnis et Yanis


Cinquième jour : dimanche 5 mai


Matin :

Nous sommes allés visiter le musée archéologique de la ville de Zadar :
Présentation rapide du musée :

Le musée est composé de trois étages, il présente l’histoire de Zadar de la Préhistoire au Moyen Age.
•    Au 2eme étage le musée nous présente la section préhistorique.
•    Au 1er étage le musée nous présente la période romaine ; la plus importante période de l’histoire de la ville de Zadar.
•    Au rdc le musée nous présente la période du Moyen Age.




Après-midi :

On a visité deux parcs :
•    Le plus petit parc : Queen Jelena Madijevka Park
Anciennement une forteresse,  il fut réaménagé en un parc par les austro-hongrois ; par le baron Franz Ludwing von Welden en 1829, le baron était passionné par les parcs Naturels
•    Le plus grand parc : Perivoj Vladimira Nazora,lui aussi fondé par les austro-hongrois en 1890.

 

Sixième jour : Lundi 6 mai

Matin :

Nous sommes partis accompagnés de la pluie au lac de Vrana  qui est une réserve naturelle et ornithologique. C’est aussi un refuge pour les oiseaux migrateurs. Le lac fait 30 km², il a la particularité d’avoir une eau saumâtre car lorsque son niveau est plus bas que celui de la mer de l’eau de mer s’infiltre par le karst et le canal . Ce canal a été construit en 1770 afin d’assécher des terres pour créer des parcelles agricoles.

Des espèces aquatiques particulières y vivent comme les Anguilles, Mulets et Brochets.

 

 

 

Après midi :

Après avoir mangé sous la pluie et dans le vent nous nous sommes réchauffés au coin d’un feu et nous sommes partis en randonnée au bord du lac et la guide nous a présenté la faune et la flore locales. 

Le paysage était au rendez-vous.

 

 

 

Théo, Antoine, Paul


Septième jour : Mardi 7 mai  

De retour au lac Vrana, aux abords du canal de Prosika qui relie le lac à la mer Adriatique. Arrivés sur place, nous avons été accueillis chaleureusement par une garde du parc qui nous a présenté le lac et son intérêt piscicole. Elle nous a expliqué que ce lac comporte des contraintes comme des avantages. Par exemple, il est une étape de la vie de l’Anguille qui vient se nourrir ici. Cependant à cause de la proximité du lac  avec la mer (qui modifie la salinité du lac) ainsi qu’avec les nombreuses époques de sécheresse de ces dernières années, sa faune est aujourd’hui en péril.

Après ces explications, nous nous sommes mis au travail pour reconstruire un mur traditionnel en pierre sèche, très présent dans la région, servant pour délimiter des parcelles . Zvonimir, alias « le Maestro » du mur, nous a expliqué avec son français approximatif la façon de fabriquer le mur.   A 13h, une équipe a repris le travail pour achever la construction du mur pendant qu’une autre équipe est partie faire de la reconnaissance des végétaux dans un paysage de garrigue.

 De retour à l’auberge et après une bonne douche bien méritée, nous sommes partis en direction du centre-ville de Zadar pour contempler un splendide coucher de soleil, « le plus beau du monde » d’après Hitchcock. Pour terminer, notre séjour à Zadar, les professeurs nous ont payé de la pizza et une glace. Demain, on rentrera heureux  avec des images pleins la tête et pour ça on les REMERCIE.

 

 

 

Albin, Mathieu, Louison